African Grove

L’African Grove (le jardin africain) est le nom d’un théâtre  de 300 places ouvert à New York en septembre 1821. Situé près de de Mercer street et Bleecker street, il eut la particularité d’accueillir une troupe exclusivement afro-américaine : l’African company.

S’y produisirent notamment Ira Aldrige et James Hewlett dans un répertoire en partie constitué par des pièces classiques de Shakespeare, mais aussi par des productions et créations originales.

La salle était installée au second étage d’une grande maison avec un grand jardin adjacent. Elle avait été acquise par un ancien marin antillais, William Henry Brown, qui s’était tout d’abord installé à Thomas Street , où il avait ouvert un salon de thé en plein air et où il offrait des spectacles à sa clientèle le dimanche après-midi.  L’African Grove reprit le même principe du salon de thé en plein air.

L’African grove, où se pressait un public afro-américain, eut un retentissement et un succès considérables, mais suscita la réprobation des racistes et en particulier de ceux du voisinage. Le bâtiment succomba à un incendie (probablement criminel) en 1823.

William Brown y créa en 1823 sa pièce Le drame du roi Chatoyer (The Drama of King Shotaway), à la gloire de Joseph Chatoyer, chef des des Garifunas de Saint-Vincent révoltés en 1795 contre le colonialisme esclavagiste, ce qui occasionna peut-être l’incendie fatal au théâtre.

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution

10 mai 2018 17h30 JOURN. NAT. ESCLAVAGE Paris place gal Catroux 17e Je m'inscris
Hello. Add your message here.