Alexandre Barrillon

Alexandre Barrillon (1762-1817) fut l’un des 15 premiers régents de la banque de France et il y occupa le 14e fauteuil de 1800 à 1803.

Originaire de Bayonne, il fit fortune en Haïti, associé au sieur d’Anglade, en exploitant le travail d’esclaves sur deux plantations au quartier de Plaisance et à Limbé.

En 1787 il épousa Françoise-Marguerite Chassy-Poulet, propriétaire d’esclaves.

Jouant un rôle important à la tête des esclavagistes de l’île Barrilon combattit activement et pendant 6 mois les esclaves haïtiens révoltés en 1791 et organisa la répression avec toute la cruauté qu’il estimait nécessaire.

Pendant la Révolution, il revint en France, mais continua à être lié à la traite.

Ayant en commandite la société des frères Chegaray de La Rochelle et Gramont à Bordeaux, il possédait trois bateaux négriers : L’Alexandre de Marseille, Le Pondichéry et Le Terrail à Bordeaux (en association avec le sieur Buffault).

Grâce aux profits tirés de la traite et de l’esclavage, Barrillon créa une banque en 1793 et fut à ce titre l’un des fondateurs de la banque de France.

Son fils, François Sophie Alexandre Barrilon (1801-1860), fit une carrière politique dans l’Oise. Sa petite-fille épousa François-Ernest Dutilleul (1825-1907), ministre des finances (1877) et président de la banque de Paris et des Pays-Bas.

Barrillon est inhumé au cimetière du Père-Lachaise, à Paris, 39e division.

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution