Barthélémy Boganda (1910-1959)

Né à Bobangui (Moyen Congo) et orphelin (du fait des violences coloniales) Barthélémy Boganda, recueilli par des religieux, fut le premier indigène à être ordonné prêtre en Oubangui Chari (Centrafrique).

En 1946, il fut élu député MRP et se montra un fervent défenseur des indigènes tout en exprimant de plus en plus ses réserves vis à vis de la politique coloniale française, notamment à Madagascar.

En 1950, après avoir créé son propre parti, le MESAN (mouvement d’évolution sociale de l’Afrique noire) il renonça à la prêtrise, épousa une Française, prit ses distances avec le MRP et la métropole. C’est alors que Boganda commença à inquiéter les autorités coloniales qui le persécutèrent, notamment sur le plan judiciaire.

Cependant, à l’approche de la décolonisation, le MESAN gagna toutes les élections territoriales et Boganda devint l’homme incontournable de l’Oubangui.

Panafricaniste convaincu, Boganda rêvait d’États-Unis d’Afrique latine lorsque son avion s’écrasa en 1959 dans des conditions que beaucoup jugèrent suspectes.

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution

Ven 10 mai 2019 17 h 30 Paris pl. Gén Catroux commémoration esclavage évt Facebook
Hello. Add your message here.