Bob Marley (1945-1981)

L’emblématique Afro-jamaïcain Bob Marley, figure majeure de la musique populaire de grande diffusion, est lié  à l’engouement pour le reggae et la culture dérivant du mouvement rastafari.

Bob Marley est né à Nine Miles (Jamaïque) en 1945, d’une Afro-descendante et d’un officier de marine britannique qui ne s’occupera pas de lui.

Dès l’adolescence, Robert Marley, plus o moins livré à lui-même et installé dans un ghetto de Kingston, commence à chanter et enregistre un premier titre en 1962, qui passe inaperçu.

À 18 ans, travaillant comme ouvrier soudeur, il forme, avec Peter Tosh et Bunny Livingston, le groupe The Wailers (les gémisseurs).

En 1966, après un bref séjour aux États-Unis (Delaware), où s’est installée sa mère, Marley découvre le mouvement rastafari qui va bouleverser sa vie et son oeuvre.

Avec une rare persévérance, Marley va enregistrer plus de 300 titres qui n’obtiendront aucun succès jusqu’en 1973, année où le chanteur connaît enfin une reconnaissance internationale avec un titre engagé, No Woman no cry, qui dénonce la violence des ghettos. La reprise du titre I shot the Sheriff par Eric Clapton va faire connaître la forme originale d’expression musicale à laquelle il est indissociablement lié, le reggae, dans le monde entier.

L’oeuvre de Marley, outre qu’elle impose une forme d’expression nouvelle, exalte la dignité des Afro-descendants et dénonce le racisme, le colonialisme et la capitalisme.

Le 3 décembre 1976, Marley, atteint par 7 projectiles, sort miraculeusement vivant d’une attaque menée par six hommes armés à son domicile. L’attentat a vraisemblablement été commanditée par le Jamaica Labour Party, parti conservateur pro-américain.

Par la suite, Marley va enchaîner les tournées dans le monde entier, avant d’être terrassé par un cancer généralisé en 1981, âgé seulement de 36 ans.

La gloire posthume de Marley n’a jamais cessé. Le personnage qu’il a incarné est une référence pour des millions d’Afro-descendants.

Marley a vendu plus de 200 millions de disques, un chiffre équivalent à celui de la diaspora africaine.

Ecrit par

1 Contribution

  1. Ras Bideri dit :

    Robert Nesta Marley est une référence dans l’expression de la lutte contre toutes formes d’oppression. Son message a été depuis lors capté par toutes les communautés humaines, non seulement les Afro-descendants mais aussi tous les peuples oppressés de la terre et all peace-loving.

    En cela , il démontre que les message de Rastafari est universel .

Ajouter une contribution

Ven 10 mai 2019 17 h 30 Paris pl. Gén Catroux commémoration esclavage évt Facebook
Hello. Add your message here.