Edward Blyden (1832-1912)

Edward Blyden est né en 1832 à Saint-Thomas (aujourd’hui territoire d’outre-mer des États-Unis : US Virgin Island) qui était alors une colonie danoise.

En 1850, il se rendit au Liberia, un État créé officiellement en 1847 par des associations américaines souhaitant y envoyer les esclaves affranchis.

Blyden devint une figure influente du Liberia où il enseigna les langues anciennes et publia un journal, le Liberia Herald. Il fut ambassadeur du Liberia à Paris et à Londres, ministre des Affaires étrangères et ministre de l’Intérieur.

Il séjourna également à la Sierra Leone (colonisée en 1787 par des Britanniques, dans le même esprit que le Liberia, c’est-à-dire en tant que colonie destinée au rapatriement des anciens esclaves).

Blyden défendit l’idée d’un retour en Afrique des Africains de la diaspora. Il croyait au rôle unificateur de l’islam. Il est considéré comme l’un des précurseurs du panafricanisme, qu’il prône dans son ouvrage principal, paru en 1887 : Christianity, Islam and the Negro Race (Le christianisme, l’islam et la race nègre).

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution