France : Violences policières racistes

France : violences policières racistes: a l’occasion de manifestations de lycéens contre la loi El Khomri, le 24 mars 2016, un CRS a violemment frappé un jeune de 15 ans, élève de seconde, devant le lycée Bergson, à Paris (XIXe arrondissement) simplement parce qu’il était « noir ».

Par chance, la scène a pu être filmée. Elle témoigne du degré de haine dont certains policiers peuvent faire preuve et de l’assurance qu’ils ont de n’être jamais punis lorsque la victime est un Afro-descendant.

La jeune victime, âgée de 15 ans, a eu le nez fracturé. Le lycéen est inopérable du fait qu’il est en pleine croissance.

Le fait qu’un autre policier – afro celui ci – tienne le jeune lycéen pour que son collègue « blanc » puisse mieux le rouer de coups en dit long sur l’état d’aliénation et de haine de soi d’une partie de la communauté noire française.

Une scène qui rappelle certains épisodes de l’histoire coloniale et esclavagiste de la France.

esclavage fouet

Après avoir été tabassée, la victime a été menottée.

Quelques jours plus tôt, le gouvernement de Manuel Valls avait lancé une campagne contre le racisme sur le thème « tous unis contre la haine. Le racisme, ça commence par des mots, ça finit par des crachats, des coups, du sang. »

On peut en apprécier le résultat sur cette vidéo.

Grâce à la diffusion de cette vidéo choquante, une enquête a finalement été diligentée par l’inspection générale de la police nationale, et le gardien de la paix violent et raciste, âgé de 26 ans, a été jugé le 9 novembre 2016.

Le tribunal l’a condamné à 8 mois de prison avec sursis, mais s’est abstenu d’inscrire cette condamnation au casier judiciaire de l’intéressé, afin de lui permettre de continuer à exercer son métier…

 

 

 

 

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution

23 mai 2017 hommage victimes esclavage colonial place gal-Catroux Paris 17e à 18 h
Hello. Add your message here.