François Mackandal

François Mackandal, Africain razzié par les esclavagistes français au Congo et déporté dans la colonie de Saint-Domingue (République d’Haïti) organisa une importante révolte au nord-ouest de la colonie vers le milieu du XVIIIe siècle.

Outre la force armée des marrons organisée par Mackandal, tout un réseau révolutionnaire fut tissé au sein des plantations.

L’arme secrète était le poison, systématiquement utilisé pour éliminer et terroriser les colons.

Trahi, Mackandal fut pris et brûlé vif au Cap en 1758

Ecrit par

6 Contributions

  1. Jules-Florent EYA dit :

    Je suis africain.

    Les esclavagistes et les colonisateurs, dans leurs livres d’histoire, enseignent que nos frères, emmenés de force d’Afrique, avaient docilement accepté l’esclavage.

    Aujourd’hui, je sais qu’Ils nous ont volontairement menti pour que nous ne sachions jamais que de l’autre côté des océans, nos frères se sont tenus DEBOUT COMME DES HOMMES.

    Les combats de nos aïeux sont une source d’inspiration inépuisable.
    Aussi suis-je avide d’en connaître beaucoup plus sur tous ces gens, qui ont combattu pour notre droit, comme tous les autres hommes sur cette terre, à naître, vivre et mourir LIBRES.

  2. Gabriel dit :

    Un grand leader marron qui mérite d’être connu afin de prendre conscience de l’aliénation de la communauté antillaise et que nous devons nous réapproprier nos héros (Delgres, Ignace, Cudjoe, Solitude, Queen Nanny etc). Ce terme Makandal est malheureusement péjoratif en Guadeloupe car son nom était synonyme de crainte et de malheur pour les colons esclavagistes.

  3. Ely dit :

    Dans le langage créole,l’expression « an mackendal » c’est un complot qui ne ne tient pas à cause de la trahison de certains.
    Merci de m’avoir éclairé sur l’origine de cette expression souvent utilisée par ma grand-mère.

  4. Letsaa La Kosso dit :

    Trahi, oui mais par qui? Il faudra qu’on le sache tôt ou tard !

  5. Barbara Petiote Bernadel dit :

    Analyser l histoire de ce révolutionnaire qui a su montrer à l Europe blanche l’absurdité du Code noir et l hypocrisie des principes de liberté, d égalité et de fraternité prônés par les Lumières, c’est important pour l histoire des peuples.
    En toute logique, l histoire est écrite par les vainqueurs, exception est faite en Haïti : d’où l importance de revenir sur l histoire de Mackandal.

  6. Joss Rovélas dit :

    Un véritable combattant. Un stratège qui a su semer les graines de la révolte dans les bons sillons. Sans lui et d’autres de son espèce la révolution antiesclavagiste n’aurait pas pu être conduite à terme. L’analyse de son histoire nous permet de vérifier un des points faibles de nos révolutions et de ses élites : l’insuffisance de mesures de précaution et de sécurité dont on oublie qu’elle doivent s’appliquer avec autant de force vis à vis des A.D.A que des colonialistes de toutes religions et toutes origines.

Ajouter une contribution

Mer. 10 mai 2017 commémoration abolition esclavage place général-Catroux Paris 17e à 18 h
Hello. Add your message here.