George Padmore (1903-1959)

Le militant panafricaniste et anticolonialiste George Padmore  (de son vrai nom Malcolm Ivan Meredith Nurse) est né à Trinidad (alors colonie britannique).

Venu faire ses études de médecine aux États-Unis, il adhéra en 1927 au parti communiste (Workers Party) et prit le nom de George Padmore.

Il fut très actif dans la filiale du parti dédiée aux luttes des Afro-Americains,  The American Negro Labor Congress (Rassemblement des travailleurs noirs d’Amérique).

En juillet 1930, à Hambourg, il lança l’ International Trade Union Committee of Negro Workers (ITUCNW), soutenu de Moscou par le Komintern.

En 1933, Padmore, qui s’était installé à Vienne, puis à Hambourg, fut expulsé d’Allemagne vers l’Angleterre par les nazis.

Convoqué à Moscou, parce qu’il jugeait les communistes indulgents avec les pays colonisateurs européens, Parmore fut banni par le Komintern en 1934. Du même coup, l’entrée aux USA lui était refusée.

Il s’installa alors quelques temps à Paris, grâce à l’aide de Kouyaté et écrivit How Britain Rules Africa (Comment l’Angleterre gouverne l’Afrique) publié à Londres, en 1936, avec l’aide de l’héritière Nancy Cunhard.

Padmore retourna ensuite à Londres, où il milita activement dans les mouvements indépendantistes africains luttant contre la colonisation britannique.

Ayant réussi à revenir aux USA, Padmore y rencontra Kwame Nkrumah.

En 1945, il organisa le congrès panafricain de Manchester.

Padmore a publié une dizaine de livres.

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution