Isméria la vierge noire

Isméria est une princesse soudanaise du XIIe siècle, fille du Sultan du Caire El-Afdhal, qui aurait sauvé la vie en 1134 à trois chevaliers français partis en croisade, pris à Jérusalem et emmenés en captivité au Caire.

Les ayant fait évader, la vierge noire serait partie avec les prisonniers et aurait épousé l’un d’entre eux, Robert d’Eppes.

Après la mort d’Isméria, les chevaliers d’Eppes firent construire près de Laon (Aisne) une église en mémoire de leur bienfaitrice, bien vite assimilée à une vierge noire.

De nombreux pèlerins, dont Jeanne d’Arc et presque tous les les rois de France (Louis XI, François 1er, Henri III, Louis XIII, Louis XIV), vinrent se recueillir sur le tombeau d’Isméria, au point qu’il fallut agrandir l’église.

La basilique, miraculeusement épargnée par la guerre de 1914-1918 qui dévasta tout dans la région, existe toujours à Liesse-Notre-Dame (Aisne). On y honore toujours la vierge noire, patronne de tout le diocèse de Soissons. Le pèlerinage, qui s’est maintenu, fut l’un des plus célèbres de la chrétienté.

 

 

Ecrit par

1 Contribution

  1. Joss Rovélas dit :

    A ce sujet il serait intéressant d’aller interroger l’entourage de Jean-Paul 2. De son vivant, il ne priait qu’une Vierge noire installée dans une pièce spéciale de son palais à Rome.

    Benoit 16, encore vivant, devrait lui être approché et interrogé car lui aussi a cette même vénération pour la Vierge Noire….

    Quant à la majoritaire élite française négrophobe il serait amusant d’aller les interroger en dernier afin de se payer une belle tranche de rigolade à leurs dépens…

Ajouter une contribution