Jean-Baptiste Médor maître de danse à Caen

Dans la France esclavagiste du XVIIIe siècle, des Afro-descendants vivaient d’une manière relativement bien intégrée, non seulement à Paris mais également en province.

Ainsi Jean-Baptiste Médor, probablement amené de Saint-Domingue par un ancien gouverneur, le marquis de Sorel.

Il vécut à Caen (Calvados) entre 1729 et 1764 et il y exerça la profession de maître de danse.

Non content d’enseigner le menuet aux enfants de l’aristocratie et de la bourgeoisie de Normandie, Jean-Baptiste Médor écrivit également des chorégraphies pour des ballets montés dans la région.

Il servit en outre d’homme de confiance pour administrer les propriétés normandes de la fille de son ancien maître, Marie-Catherine de Sorel, devenue comtesse d’Hautefeuille. Vivant en Puisaye, elle lui accordait une entière confiance et échangea avec lui une correspondance assez familière qui se trouve en partie conservée aux archives départementales du Calvados.

 

Ecrit par

1 Contribution

  1. Joss Rovélas dit :

    Un grand suprémaciste blanc, particulièrement négrophobe, sévissant presque quotidiennement sur tous les médias du service public, notamment France Culture et récemment intronisé académicien va avoir une attaque lorsqu’il prendra connaissance de cette information.

Ajouter une contribution