La guerre des Marabouts

En 1673-1674, en Sénégambie, s’appuyant sur les thèses du Mauritanien Nasir-al-Din, un intellectuel musulman opposé à la traite atlantique, les marabouts maures et toucouleurs déclenchèrent une guerre sainte contre les collaborateurs locaux de la traite européenne, jugés impies.

L’aspect religieux de ce soulèvement est connu sous le nom de « mouvement Toubenan » (de tuub, se convertir à l’Islam).

Pendant un an, ils remportèrent des victoires et remplacèrent le pouvoir jugé païen par des imams.

Mais des armes furent fournies aux potentats locaux par les Français – qui parfois intervinrent directement dans le conflit – et les Marabouts furent vaincus.

Nasir-al-Din fut tué au combat en 1677.

Les résistants qui ne furent pas exécutés furent déportés comme esclaves aux Amériques, ce qui n’allait pas être sans conséquence sur l’esprit de révolte qui fut une constante dans les colonies françaises.

 

Ecrit par

4 Contributions

  1. Demba dit :

    L’on nous a fait croire pendant longtemps que l’Africain a toujours collaboré avec les envahisseurs. On continue d’enseigner à nos enfants que la résistance des africains a été sporadique et anecdotique. Grâce à des sites comme le votre, nous pouvons changer la tendance, diffuser l’information pour que enseignants, parents, élèves puissent enfin découvrir ce que l’on nous a toujours caché.

  2. Joesac dit :

    En Afrique comme aux Amériques les « noirs » n’ont jamais accepté l’esclavage et ne sont jamais résigné.

  3. Alboury NDIAYE dit :

    Merci pour cette belle contribution à l’histoire sénégalaise !

    • Soukaina dit :

      Etant guadeloupeenne, vivant au Zimbabwe, je suis soulagée de savoir qu’au moins il y a eu des exemples de résistance en Afrique pour lutter contre la mise en esclavage des enfants du continent.

Ajouter une contribution

Sam. 4 fév. 2017 commémoration abolition esclavage place général-Catroux Paris 17e à 18 h
Hello. Add your message here.