L’affaire Weiler

Dans un quartier huppé de Paris, le 14 décembre 1928,  une héritière parisienne, Jane Weiler, tue son mari Robert, un industriel, de trois coups de revolver, dont un coup de grâce en pleine tête.

Le couple venait de passer une soirée très arrosée au célèbre Bal de la rue Blomet (Bal « nègre » *) l’un des endroits à la mode où il était de bon ton de mélanger les couleurs.

Robert Weiler y aurait serré de près Fernande, une des danseuses (entraîneuses) antillaises, sous les yeux de son épouse, apparemment consentante. Quant à Jane, elle ne semblait pas s’être ennuyée non plus ce soir là.

Le procès défraya la chronique, à l’automne 1929, et révéla le relâchement des mœurs de la bourgeoisie parisienne.

On en conclut que les musiques afro – qui étaient alors très en vogue – étaient de nature à troubler gravement l’ordre social.

Bal nègre Sem

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution