Lawrence McKinney

Lawrence McKinney, accusé à tort de viol, et innocenté après 31 ans de prison reçoit en 2016, alors qu’il est âgé de 61 ans, 75 dollars de réparations de l’État du Tennessee : pour les racistes, la vie brisée d’un Afro-Américain ne vaut pas plus.

Le 2 octobre 1977, une femme (Afro-Américaine) est violée à son domicile de Memphis, Tennessee, par deux individus. Elle prétend que Lawrence McKinney, son voisin, alors âgé de 22 ans, serait l’un de ses agresseurs.

Lawrence McKinney est arrêté pour viol le 7 octobre 1977 et incarcéré en même temps qu’un autre homme. Le 22 juin 1978, Lawrence McKinney, qui clamait son innocence, était néanmoins condamné à 100 ans de prison par le tribunal criminel du comté de Shelby.

En août 2008 des analyses ADN de traces relevées sur les draps de la victime ont désigné trois personnes, dont la victime et le co-accusé .

Mais Lawrence McKinney n’était pas le troisième homme. De ce fait, il a été libéré le 20 juin 2009, après plus de 31 années de détention.

En réparation de l’erreur judiciaire commise, l’État du Tennessee a refusé de lui allouer autre chose qu’une indemnité de 75 dollars (70 euros).

Une pétition a été mise en ligne pour qu’il obtienne réparation.

Interview de Lawrence McKinney (en anglais)

 

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution