Le roi Marsile

Le roi Marsile est un personnage de fiction de la Chanson de Roland, célèbre ouvrage poétique et anonyme de la fin du XIe siècle, qui fut récité et mis en musqiue par les troubadours pendant tout le Moyen âge et qui inspira la chevalerie française.

La Chanson de Roland raconte des faits réels : l’épopée du chevalier franc Roland le Preux (736-778), général du roi Charlemagne, qui fut vaincu et tué le 15 août 778 à Roncevaux par des Vascons, peuple basque des Pyrénées, alors que l’armée de Charlemagne s’était aventurée en Espagne pour combattre les Sarrasins qui y régnaient alors.

Le personnage du roi Marsile, dont l’auteur de la Chanson de Roland fait l’adversaire victorieux du chevalier français, fut inspiré par le général Abd-Al-Malik, vizir d’Abd al-Rahman 1er, calife de Cordoue au VIIIe siècle.

Abd-Al-Malik fut gouverneur de Séville, de Saragosse, puis de toute l’Espagne orientale.

Les illustrations du Moyen âge laissent penser que les Africains – qui occupaient une place de choix dans le monde musulman – et les Sarrasins ou Maures se confondaient dans la représentation qu’en avaient les Français et les Européens.

Pour les Français du Moyen âge, qui avaient pourtant l’habitude de voir des hommes à la peau brune (le sud de la France ayant été sous le contrôle des Sarrasins) il n’y a absolument pas d' »homme noir ». Mais seulement des Sarrasins ou des Maures, c’est-à dire des musulmans.

Cette absence d’idée d’homme noir formant une catégorie à part au sein de l’humanité durera jusqu’au moment où les Français s’engageront dans la traite esclavagiste (seconde moitié du 16e siècle, début du 17e). Alors on inventera l’homme noir qui sera synonyme de sauvage destiné à l’esclavage.

Le racisme n’est rien d’autre que l’invention de l’homme noir. Cette idée, malheureusement, ne s’est pas effacée des mentalités du 21e siècle.

Le triomphe du racisme, c’est que beaucoup d’Africains ou d’Afro-descendants ont adopté ce préjugé, tout en croyant se libérer à travers des idéologies coloniales fumeuses valorisant le « nègre » comme un être à part.

Le roi Marsile a été représenté sous les traits d’un chevalier à la peau brune.

Ecrit par

1 Contribution

  1. Hans dit :

    La vérité et rien que la vérité : un remède avec lequel on pourrait se soigner du mal qui mine l’humanité depuis plus de 8 millions d’ années.

Ajouter une contribution