Les Saramaka

Saramaka désigne un groupe de plus de 50 000 descendants d’esclaves déportés depuis l’Afrique dans l’actuelle république du Suriname (Guyane hollandaise).

Leurs ancêtres réussirent, dès le 17e siècle, à s’échapper en se réfugiant dans la forêt tropicale formant des sociétés autonomes.

Leur culture originale, fondée sur la tradition orale, a fait l’objet d’intéressantes études, notamment des ethnographes américains Richard et Sally Price.

Les Saramaka forment le groupe le plus important de descendants de marrons dans le monde.

Ecrit par

1 Contribution

  1. Renaud dit :

    Ce sont des peuples passionnants, mais le pluriel est de mise : il y a les saramaka, les paramaka, les djuka, les aluku, les Matawai, les kwinti qui n’ont pas vraiment les mêmes langues ni les mêmes organisations sociales.

Ajouter une contribution

10 mai 2018 17h30 JOURN. NAT. ESCLAVAGE Paris place gal Catroux 17e Je m'inscris
Hello. Add your message here.