Les Saramaka

Saramaka désigne un groupe de plus de 50 000 descendants d’esclaves déportés depuis l’Afrique dans l’actuelle république du Suriname (Guyane hollandaise).

Leurs ancêtres réussirent, dès le 17e siècle, à s’échapper en se réfugiant dans la forêt tropicale formant des sociétés autonomes.

Leur culture originale, fondée sur la tradition orale, a fait l’objet d’intéressantes études, notamment des ethnographes américains Richard et Sally Price.

Les Saramaka forment le groupe le plus important de descendants de marrons dans le monde.

Ecrit par

1 Contribution

  1. Renaud dit :

    Ce sont des peuples passionnants, mais le pluriel est de mise : il y a les saramaka, les paramaka, les djuka, les aluku, les Matawai, les kwinti qui n’ont pas vraiment les mêmes langues ni les mêmes organisations sociales.

Ajouter une contribution