Louis Agassiz

Louis Agassiz est un contributeur helvético-américain au racisme dit « scientifique » né à Môtier (Suisse) le 28 mai 1807.

Médecin, il devient professeur d’histoire naturelle et travaille dans un premier temps sur la paléontologie et l’histoire des glaciers.

En 1847, il est nommé professeur de géologie et de zoologie à l’université de Harvard (USA) et se consacre alors à la typologie « raciale », mettant son autorité au service de la doctrine polygéniste et du racisme scientifique et publie sur ce sujet deux livres qui remportent un grand succès :

Types of Mankind (Types d’humanité) 1854

Indigenous Races of the Earth (les races indigènes) 1857

 

Agassiz2

Agassiz a instrumentalisé un esclave afro-américain, Renty, en allant le photographier en Caroline du Sud pour tenter de prouver une prétendue infériorité des Africains.

Agassiz est mort le 14 décembre 1873 à Cambridge (USA).

Sa mémoire est honorée en Suisse et aux États-Unis au motif qu’il aurait été un grand paléontologue et un grand géologue.

Dès 1840, un pic ds Alpes bernoises a été baptisé pic Agassiz.

Depuis le début du XXIe siècle, une campagne, lancée par Hans Fässler  sous le slogan « démonter Agassiz », est menée par des historiens et des élus suisses afin de débaptiser le pic Agassiz et lui donner le nom de l’esclave Renty.

Une pétition a été mise en ligne.

Des interpellations sont régulièrement adressées dans ce sens, aux autorités municipales, cantonales et fédérales.

Le texte d’une interpellation adressée au conseil d’État du Valais  en 2014.

INTERPELLATION

Auteur Doris Schmidhalter – Näfen, AdG/LA, Reinhold Schnyder, AdG/LA, et Jennifer Näpfli (suppl.), AdG/LA

Objet Rebaptiser le Pic Agassiz en Pic Renty

Date 10.06.2014 Numéro 4.0101

L’explorateur Louis Agassiz, né le 28 mai 1807 à Môtier (FR) est reconnu en Suisse et dans le monde entier pour ses travaux scientifiques. Il a fait carrière en Suisse puis au Etats – Unis en tant que zoologue, paléontologue, glaciologue et géologue. Il a acquis une renommée internationale grâce à ses travaux su r les glaciations et l’évolution des glaciers ainsi que dans le domaine de la zoologie. En 1840, une expédition menée dans l’Unteraar baptisa une montagne située à la frontière entre Berne et le Valais d’après son chef, Louis Agassiz (qui était encore jeun e à l’époque et peu connu): le Pic Agassiz (3946 m d’altitude). Agassiz était aussi un remarquable raciste et un précurseur idéologique de l’apartheid. Aux Etats – Unis, dans le cadre de ses recherches pseudo – scientifiques en vue de déterminer les races huma ines et de leur classification, Louis Agassiz a défendu la thèse qu’il faille empêcher les contacts entre les noirs et les blancs; les noirs – les esclaves déportés aux Etats – Unis – ne devaient avoir le droit de vivre que dans les Etats du Sud. Il était également d’avis que les relations sexuelles entre les races devaient être tout autant interdites que des relations incestueuses. L’idéologie des «races» de Louis Agassiz contient en outre un grand nombre d’éléments de base qui ont plus tard été repris dans l’idéologie raciale des nazis. Agassiz n’a certes tué personne, mais il a fourni des arguments racistes aux maîtres d’esclaves de son époque, ainsi qu’à Hitler et aux bourreaux de Soweto. Déjà en 2007, le Comité transatlantique a proposé de renommer le Pic Agassiz en Pic Renty . Le but étant d’honorer l’esclave originaire du Congo qu’Agassiz avait fait photographier avec d’autres afin de s’en servir pour prouver l’infériorité des noirs. En 2007, la réponse du Conseil fédéral à une interpellation correspondante retenait que Louis Agassiz était un important géologue et zoologue reconnu comme tel. En revanche, le Conseil fédéral a souligné qu’il condamnait sa pensée raciste. En 2007, les communes concernées, Grindelwald, Guttannen et Fieschertal, étaient également opposées à remplacer le nom du Pic Agassiz par Pic Renty . Elles craignaient une dégradation de leur image. Elles défendent un raciste mort, au lieu d’offrir un meilleur accueil aux visiteurs venus du monde entiers. Il s’agit de réviser l’image faussée de l’histoire et d’accomplir enfin le devoir de mémoire des facettes plus sombres de l’histoire suisse. L’idéologie raciste ainsi que des valeurs qui vont à l’encontre de la dignité et de l’égalité des hommes sont indissolublement liées au nom d e Louis Agassiz. C’est pourquoi il est choquant qu’une montagne porte son nom au beau milieu du site Jungfrau – Aletsch, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une équipe d’historiens a créé une exposition dans le cadre de la campagne Démonter Louis Agassiz . Elle a été présentée à Grindelwald en été 2012 et sur l’Eggishorn en 2013; actuellement, elle peut être visitée jusqu’en octobre dans la salle d’exposition de la KWO à l’hospice du Grimsel dans l’Oberland bernois, avant qu’elle ne soit transférée à Te ufen (AR) en automne.

Conclusion Le Conseil d’Etat est – il également d’avis qu’avec la preuve apportée au rôle de précurseur joué par Agassiz dans la théorie des races défendue par les Nazis, les conditions préalables ont changé radicalement par rapport à l’interpellation déposée par Germa n Eyer en octobre 2007?

Le Conseil d’Etat est – il également d’avis que le nom de Louis Agassiz ne se réfère pas uniquement à des travaux en sciences naturelles, mais qu’il est également lié au racisme et à la préparation idéologique de l’Apartheid, à la ség régation des races et à des atrocités motivées par le racisme? Le Conseil d’Etat est – il disposé à engager le dialogue avec les autorités fédérales et les communes concernées en vue de rebaptiser le Pic Agassiz en Pic Renty ?

Le Conseil d’Etat est – il disposé à intervenir auprès des autorités fédérales compétentes en matière de rebaptisation de sommets (cf. la rebaptisation de la Höchste Spitze en Pointe Dufour par le Conseil fédéral en 1863) afin de rebaptiser le Pic Agassiz?

Le Conseil d’Etat est – il également d’avis qu’une rebaptisation du Pic Agassiz lancerait un signal de portée internationale contre le racisme et pour l’humanité, un signal qui pourrait avoir un effet bénéfique sur le tourisme en Valais et dans l’Oberland bernois ?

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution

Mer. 10 mai 2017 commémoration abolition esclavage place général-Catroux Paris 17e à 18 h
Hello. Add your message here.