Martin Bernal

L’universitaire britannique Martin Bernal, dans le sillage de Cheikh Anta Diop, a démontré que la culture gréco-latine, fondement de la civilisation européenne, était égyptienne, et par conséquent, africaine.

Son ouvrage au titre explicite Black Athena (1987) a semé la panique dans les milieux universitaires et à valu à son auteur, pourtant professeur dans la prestigieuse université Cornell d’Ithaca (État de New York), d’être considéré comme un traître.

 

Ecrit par

2 Contributions

  1. Demba dit :

    C’est encore plus étonnant que l’on n’entende jamais parler ce cet ouvrage (en plusieurs volume) dans le mileiu intellectuel africain.

  2. Joss Rovélas dit :

    Woulo bwavo à cet homme vertical défendant les droits humains pour tous les humains !

    Néanmoins ce genre de combattant est rare parmi les Occidentaux. Les pays du Sud représentent des milliards d’individus. C’est surtout sur eux-mêmes qu’ils devront compter pour mettre un terme à la dictature fasciste de la Blanchitude.

Ajouter une contribution

Sam. 4 fév. 2017 commémoration abolition esclavage place général-Catroux Paris 17e à 18 h
Hello. Add your message here.