Michael Jackson (1958-2009)

Michael Jackson, chanteur, danseur, chorégraphe, est sans conteste l’un des plus grands artistes de tous les temps. Mais ses changements progressifs d’apparence liés à différentes opérations de chirurgie esthétique en ont fait une cible facile pour les racistes et ont semé la confusion chez les Afro-descendants.

Michael Jackson, atteint d’une maladie de peau, le vitiligo, occasionnant une dépigmentation par séries de taches blanches, a eu recours a différents traitements qui l’ont amené à se faire pâlir le visage pour l’uniformiser. Il a en outre dû subir un traitement contre l’acné qui lui ravageait la figure.

Enfin, complexé par son nez, qu’il jugeait trop « gros », Jackson s’est fait opérer, ce qui était après tout son droit, même si le résultat ne fut guère convaincant.

Ainsi le jeune artiste afro-américain des années 70 s’est-il peu à peu transformé physiquement en un être d’apparence assez étrange.

Plusieurs accusations de pédophilie ont été portées contre lui, y compris de manière posthume, sans jamais aboutir à une condamnation, faute de preuves.

De toute évidence, Jackson a été éprouvé par ces difficultés liés à la transformation de son physique et à la dégradation de son image. De ce fait, il a eu recours aux psychotropes et s’est retrouvé entre les mains de médecins plus ou moins recommandables qui ont fini par le faire mourir.

Dans ces conditions, on pourrait être tenté de reprocher à Jackson ne s’être pas accepté tel qu’il était. Mais pourquoi devrait-on reprocher à un artiste, sous prétexte que c’est un Afro-Américain, ce qu’on ne reprocherait jamais à un Européen qui passerait son temps sous la lampe à bronzer ou qui se ferait élargir le nez ?

La vraie question – au-delà de l’apparence de Michael Jackson et de son talent, difficile à contester- est de savoir si le système du spectacle mondialisé peut tolérer qu’un Afro-Américain puisse parvenir à une notoriété exceptionnelle et accumuler une fortune estimée à 1 milliard de dollars,  sans faire peser sur lui une pression difficile à supporter, surtout pour un artiste.

Et quand bien même Jackson ne se serait pas accepté physiquement en tant qu’Afro-Américain, est-ce lui qui doit être mis en accusation ou ceux qui imposent au monde des canons de beauté conformes à l’esthétique raciste du 3e Reich et de ce fait détruisent tant de personnalités fragiles qui ne demandaient pourtant qu’une chose : être respectées et aimées des autres ?

 

 

Ecrit par

3 Contributions

  1. Pierre Saintons dit :

    Tous arts confondus, probablement le plus grand, le plus talentueux de tous les temps. On doit le saluer car il était vraiment au dessus de tous. Un phare pour tous ceux qui sont issus de la traite transatlantique.

  2. Jay-Jay Dikongue dit :

    Bien de le rappeler Joss. Beaucoup ignorent l’action de MJJ pour sa communauté.

  3. Joss Rovélas dit :

    J’ai toujours su conserver la première image du physique juvénile de Michael Jackson lorsqu’il animait le groupe « Jackson Five » dans les années 60. A cette époque il n’avait encore subi ni les ravages de la maladie ni ceux de la chirurgie esthétique.

    Malgré toutes les évolutions contestables de sa période adulte, Michael a toujours été proche de sa communauté d’origine, n’hésitant pas à mettre la main à la poche pour soutenir les mouvements de défense des droits civiques et d’émancipation des Afro-descendants et Africains. Ainsi Michael a concrètement aidé le Caucus Africain et Descendant d’Africains mondial avant pendant et après la WCAR ou CMCR (Conférence Mondiale Contre le Racisme) de Durban (South Africain) en 2001. Les milieux sionistes des USA, de France et d’Israël ne lui ont jamais pardonné.

Ajouter une contribution