Modibo Keïta (1915-1977)

Modibo Keïta est né en 1915 à Bamako (Mali), qui était alors la capitale de la colonie du Soudan français.

Dès ses études d’instituteur à Gorée, il est repéré comme un agitateur hostile à la colonisation.

En 1956, Modibo Keïta, déjà élu conseiller général et conseiller de l’Union française, devient maire de Bamako, député et vice-président de l’Assemblée nationale française.

En 1957, Modibo Keïta siège au gouvernement français comme secrétaire d’État à la France d’Outre-mer puis comme secrétaire d’État à la Présidence du conseil.

Lors de l’indépendance, en 1960, il devient président de la république du Mali.

Renversé en 1968 du fait de ses vues progressistes, anticolonialistes et  panafricanistes, il meurt en détention dans des conditions suspectes.

 

 

 

Ecrit par

3 Contributions

  1. Bocar Moussa Diarra dit :

    En plus du parcours professionnel et politique bien connu et reconnu ll me semble important d insister sur une dimension peu evoquee : il s agit de l appropriation parfaite de l humanisme sahelien faite de valeurs cardinales societales et morales de cette partie historique du continent.
    Modibo Keita apparait comme le prototype achevé de cet humanisme sahelien

  2. Joss Rovélas dit :

    Modibo Keita était vraiment l’homme qui gênait le plus le colonialisme français dans ce pays au coeur du dispositif de la Françafrique. Beaucoup ne comprennent pas sa valeur géopolitique et économique cruciale pour l’approvisionnement en minéraux rares de la France de la Blanchitude.

    • Traoré Mohamed dit :

      Ce que je ne comprends pas jusque là, les maliens n’ont pas encore compris toute la dimension historique de l’Homme. Voyez vous les images des personnages semblables au père de notre nation tels que N’kruma, Nasser, Mandela et les autres ont été vendue à telle enseigne qu’il sont devenus des géants de l’histoire africaine. Notre Modibo avait plus de mérite que tous ces Géants. Il est même le symbole du non alignement et même dû panafricanisme. Beaucoup de nations africaines non pas eu cette humilité, de préférer l’unité africaine à la souveraineté de leur pays. Mais le Mali c’est depuis l’indépendance. C’est cela différence avec les autres.

Ajouter une contribution

Hello. Add your message here.