Pour Brigitte Barèges les « noirs » font « tache »

À l’occasion de a campagne pour les élections municipales de mars 2014, le maire sortant (UMP – Les Républicains) de Montauban (Tarn-et-Garonne), Brigitte Barèges, née en 1953 à Toulouse, a présenté, jeudi 13 février 2014, lors d’une réunion publique tenue dans le quartier du Fau, à Montauban,  l’un de ses colistiers comme une « tache » parmi les autres candidats de sa liste.

Madame Barèges faisait ainsi allusion -d’une manière qu’elle a feint de présenter comme « humoristique »- à la couleur de peau de son compatriote.

Cette « blague » en dit long sur l’état d’esprit du maire de Montauban.

Elle a agi sciemment, de manière à jouer sur le racisme supposé de la frange extrême de son électorat.

L’affaire est d’autant plus grave que le sud-ouest de la France (la région de Montauban en particulier) a fourni de nombreux colons à Saint-Domingue (république d’Haïti) pendant la période esclavagiste.

Les propos de Madame Barèges s’inscrivent dès lors dans une tradition criminelle qu’elle ne peut ignorer. Madame Barèges a eu à coeur, en connaissance de cause, de réveiller de vieux démons. Tout cela pour être réélue.

L’intéressé, Jean Tekpri, comme il est souvent à déplorer en ce genre de circonstance, au lieu de démissionner sur le champ comme il aurait dû le faire, s’est empressé, en bredouillant, de prendre le parti de la politicienne raciste, sans doute parce qu’il tenait à garder sa médiocre place (la 28e) sur la liste.

 

 

Tache

Madame Barèges s’esclaffant aux côtés et aux dépens de sa « tache »

 

La négrophobie maladive des uns est souvent à la mesure de la haine de soi des autres.

Réélue, Madame Barèges a été ensuite soupçonnée de détournement de fonds publics, faux et usage de faux du fait d’un emploi supposé fictif.

Elle a été placée en garde à vue le 16 juin 2015.

 

 

Ecrit par

2 Contributions

  1. Alex dit :

    Je ne comprends pas la justice de la France. Dieudonné est condamne (à juste titre) alors que Brigitte Barèges s’en sortira indemne, elle qui sait mieux que beaucoup d’autres que le racisme est un délit: elle était avocate et elle est élue.
    Je me réjouis d’avoir choisi de vivre au a Royaume-Uni plutôt qu’en France !

  2. Joss Rovélas dit :

    Cela est certain si ce pays tolère le racisme de ses élus c’est qu’il est lui-même institutionnellement raciste. Ici c’est une UMP mais les socialistes ne sont pas mieux et parfois pire comme le ministre de l’Intérieur Manuel Valls qui s’est plaint publiquement de ne pas avoir assez de blancs dans sa ville d’Evry.

    Le plus grave à mon sens c’est la caution du « nègre merci bwana » ou « Oncle Tom » apportée par la personne d’origine africaine visée par l’appellation « tache » !

    Tant qu’il y aura des kounichettes pour servir les bourreaux et descendants de bourreaux la négrophobie aura encore de beaux jours devant elle.

Ajouter une contribution