Ray Charles (1930-2004)

Ray Charles est né en 1930 dans une famille pauvre d’Albany (Géorgie). Atteint d’un glaucome, il perdit la vue à 7 ans, après avoir assisté sans pouvoir intervenir à la noyade de son petit frère.

Il apprit la musique dans une institution pour non-voyants où la ségrégation était malgré tout pratiquée.

Dès l’âge de 17 ans, il commença à se produire avec une petite formation et connut le succès grâce à ses premiers enregistrements dès le début des années 50.

En 1960, c’est la consécration avec Georgia on my mind, reprise d’une chanson de 1930 rendant hommage à la Géorgie, et Hit the road, Jack.

Ray Charles fit preuve de courage dans son refus du racisme et de la ségrégation.

Devant se produire dans sa Géorgie natale à la fin des années 50, il apprit que la ségrégation serait appliquée dans la salle de concert et refusa de chanter, ce qui lui valut d’être interdit à vie de concert dans son propre État.

La revanche eut lieu vingt ans plus tard. En avril 1979, Georgia on my mind devenait l’hymne officiel de l’État de Géorgie, après des excuses publiques et officielles adressées au chanteur.

 

Georgia on my mind, la chanson de Ray Charles,

devenue hymne officiel de l’État de Georgie (USA) en 1979

lire la vidéo sur Iphone

Ecrit par

2 Contributions

  1. Alen JAN dit :

    S’il faut tout dire, il ne faut pas oublier qu’il a été « blanc d’honneur » en Afrique du Sud pendant la Ségrégation

  2. Joss Rovélas dit :

    P.A.N.M.M.A.D.C : Pauvre, Aveugle, Noir, Musicien et Militant Actif des Droits Civiques. tel fut Ray Charles !

    Même avec autant de grands handicaps, il est possible de réussir en étant célèbre au-delà des frontières par son talent et de combattre toute sa vie l’apartheid et la négrophobie des USA sans jamais devenir aigri !

    Ray Charles est un exemple pour tous les Afro-descendants, les Africains et tous les autres peuples victimes de l’oppression de la Blanchitude.

Ajouter une contribution