Roger Sauvage

Roger Sauvage dit « Saussage » est né à Paris en 1917, dans le quartier de Ménilmontant, Roger Sauvage perdit très tôt son père, un soldat d’origine martiniquaise, tué au chemin des Dames.

Passionné par l’aviation et le vol à voile, l’orphelin s’engage en 1935 dans l’armée de l’air.

Formé sur les bases aériennes de Tours et d’Angers, il devient pilote de chasse. En 1938, il est affecté à Strasbourg, puis à la base aérienne 112 de Reims.

Volant sur Potez 631, il est abattu par erreur en avril 1940 par des Hawker Hurricane britanniques qui le confondent avec un Messerschmitt 110. Le 18 mai, il repart au combat et abat deux avions allemands.

Après l’armistice, il est affecté quelques mois sur la base de Nîmes, puis en Afrique du Nord. Après le débarquement anglo-américain, fin 1943, il rejoint l’aviation de la France libre et l’escadrille Normandie-Niémen en Russie.

Opérationnel à partir de mai 1944 il combat jusqu’au 8 mai 1945, abattant 14 avions ennemis.

Nommé capitaine de l’armée de l’air en avril 1950, Roger Sauvage est rayé des cadres en janvier 1968.

Roger Sauvage, avec à son actif 16 victoires homologuées, est l’un des meilleurs as de l’histoire de l’aviation française, ce qui lui a valu 13 citations, la cravate de commandeur de la Légion d’honneur, la croix de guerre 1939-1945 avec douze palmes, la médaille militaire, et de prestigieuses décorations soviétiques : l’ordre soviétique du Mérite, Médaille de la Victoire, Ordre d’Alexandre Nevski.

Il est mort à Paris en 1977.

Roger Sauvage

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution