Ruben Um Nyobé

Ruben Um Nyobé, leader de l’UPC, Union pour les populations du Cameroun, fondée en 1948, lutta pour la décolonisation du Cameroun français aux côtés de Félix Moumié.

Après l’interdiction de l’UPC et la sanglante répression de la manifestation de 1955 qui fit 5000 morts, Ruben Um Nyobé dut prendre le maquis.

Il fut déclaré, comme Moumié, ennemi de la France coloniale.

Découvert dans une forêt, Ruben Um Nyobé a été exécuté sommairement le 13 septembre 1958 par l’armée française.

Il est considéré au Cameroun comme un héros depuis l’indépendance.

Ecrit par

1 Contribution

  1. Joss Rovélas dit :

    Une page bien cachée de l’histoire criminelle et génocidaire de la France post 39/45 écrite et organisée par le gaullisme.

    C’est au colonel Pierre Messmer, compagnon de Charles de Gaulle que sera confiée la mission de boucherie coloniale d’éradication d’une grande partie des cadres de l’UPC et de la population camerounaise luttant contre l’oppression étrangère impérialiste française.

    C’est au Cameroun (comme au Congo Belge) que le colonialisme français a usé des techniques de coupes de mains et de têtes exposées en public.

    Cela s’est soldé par des « millions de morts cachés » que l’état colonial français continue de masquer en parlant de « milliers de morts »…

Ajouter une contribution