Sandra Bland

Sandra Bland, une automobiliste afro-américaine de 28 ans née à Naperville, Illinois (banlieue de Chicago), militante engagée contre les violences policières racistes, a été arrêtée le 10 juillet 2015 à Prairie View, dans le comté de Waller, au Texas, par le policier Brian Encinia, pour avoir changé de direction sans actionner son feu clignotant.

Une vidéo montre que le contrôle a dégénéré. La jeune femme, qui semble avoir été une cible régulière pour les policiers du Texas et de l’Illinois, lui occasionnant plus de 7000 dollars d’amende, a été extirpée violemment de son véhicule, plaquée à terre, puis mise en détention à Hampstead, au motif qu’elle aurait agressé le policier qui la contrôlait.

Le 13 juillet, Sandra Bland était retrouvée morte dans sa cellule : un événement qui – après les événements survenus en Caroline du Sud  en juin- déclencha une immense émotion aux États-Unis.

Une enquête a été ouverte par le FBI le 16 juillet.

Le 23 juillet, le procureur a rendu publique une autopsie confirmant la version policière : Sandra Bland se serait suicidée en se pendant dans sa cellule.

Si tout le monde a reconnu que Sandra Bland n’aurait pas dû aller en prison pour une infraction bénigne, l’hypothèse du suicide a été sérieusement contestée, d’aucuns parlant de crime raciste.

Le maquillage d’un crime en suicide ne serait pas une première dans l’histoire et en particulier dans l’histoire du sud des États-Unis.

Même si Sandra Bland avait été suicidaire et fragile psychologiquement, des précautions auraient dû être prises lors de sa détention. L’enquête a montré que tel n’avait pas été  le cas.

la vidéo de l’arrestation de Sandra Bland

 

 

 

 

Ecrit par

1 Contribution

  1. manette marie dit :

    Je suis triste. Aujourd’hui encore que d’injustices. Cela finira t-il.

    Je l’espère au nom de tous ceux qui sont morts. Nous devons continuer jusqu’à ce que la justice triomphe dans le pardon.

Ajouter une contribution