Zoos humains

La colonisation de l’Afrique et la banalisation des théories racistes au XIXe siècle amenèrent à une prolifération d’exhibitions populaires où des êtres humains supposés « inférieurs » et « sauvages » étaient présentés au public derrière des grilles, au même titre que des animaux exotiques.

Les personnes ainsi exhibées dans ces zoos humains étaient la plupart du temps des Africains.

Un village africain a été reconstitué au jardin d’acclimatation en 1889 (photographie).

Ota Benga, un pygmée, a été exposé au zoo du Bronx (New York, USA) en 1906.

Malheureusement, ces pratiques, dénoncées après l’exposition coloniale française de 1931, réapparaissent parfois.

Ainsi un « village congolais » fut-il reconstitué à Bruxelles en 1958 dans le cadre de l’exposition universelle.

En 1994, la biscuiterie Saint-Michel, pour faire la promotion des biscuits « Bamboula »,  tenta de reconstituer le « village de Bamboula » au parc zoologique de Port-Saint-Pierre près de Nantes.

bamboula

En 2005, un « village africain » a été reconstitué dans un zoo près d’Augsbourg (Allemagne).

En 2014 un Sud Africain afrikaner , Brett Bailey, a eu l’idée de reconstituer un zoo humain dans le cadre d’une spectacle prétendument destiné à dénoncer les zoos humains : Exhibit B

 

Ecrit par

1 Contribution

  1. Chapelle dit :

    C’EST UNE DECLATION DE GUERRE

Ajouter une contribution