Africains et Afro-descendants dans la Grande Guerre

On peut estimer la participation des Africains et Afro-descendants à 230 000 soldats dont plus de 35 000 tués (2,5 % des victimes qui furent pour la France au nombre de 1 400 000).

Les indigènes.

Le décret du 7 février 1912 instaurait un service militaire de 4 ans pour les «indigènes de race noire du groupe de l’Afrique-Occidentale française ». Ce mode de recrutement était complété par l’engagement « volontaire ».

Au total, 200 000 tirailleurs sénégalais participèrent aux combats. 30 000 furent tués.

Les citoyens.

Peu avant la Première guerre mondiale, l’une des revendications majeures des citoyens français des vieilles colonies était d’effectuer leur service militaire comme les autres Français.

Mais la France était réticente.

Finalement, le service militaire fut généralisé en 1912-1913.

23 000 Antillo-Guyanais furent mobilisés, dont environ 2500 morts.

Parmi les mobilisés des Antilles-Guyane : 6603 Guadeloupéens (1027 tués). 280 Guyanais furent tués.

La Réunion paya un lourd tribut.

Il y eut 10 000 Réunionnais mobilisés, dont 3000 tués. En outre 5000 Réunionnais furent mobilisés pour travailler dans les usines françaises.

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution