Cardinal de Richelieu

Le futur cardinal de Richelieu est né Armand du Plessis à Paris le 9 septembre 1585. Devenu ecclésiastique par nécessité, l’évêque de Luçon, promu cardinal à la suite de manoeuvres, devient « premier ministre » de Louis XIII en 1624, grâce à d’invraisemblables intrigues et à l’appui de la reine mère Marie de Médicis dont il était le favori.

Richelieu a gouverné la France de 1624 à sa mort (décembre 1642).

Très favorable aux entreprises coloniales françaises aux Antilles, il s’associe dès 1626 à des aventuriers menés par Pierre Belain d’Esnanbuc dans le cadre de la compagnie des îles de Saint-Christophe et il autorise implicitement la traite et l’esclavage des Africains.

Cependant Richelieu, tout en encourageant discrètement l’esclavage, ne put jamais obtenir une légalisation du roi Louis XIII, qui y était formellement opposé.

L’ironie de l’histoire, c’est que Richelieu est surtout connu par les romans de l’écrivain Alexandre Dumas, fils d’un esclave des Antilles, qui a dépeint le cardinal tel qu’il était : tyrannique, odieux, cynique et sans scrupules.

Les manuels d’histoire en usage dans les écoles de France font de Louis XIII, depuis les débuts de la IIIe République, et sous l’influence du raciste Jules Ferry, un roi efféminé et nul et glorifient au contraire son Premier ministre sans souffler mot de son rôle essentiel dans les débuts de l’esclavage et de la colonisation.

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution