Joseph Chatoyer

Joseph Chatoyer, né vers 1750, est connu pour avoir été, à la fin du XVIIIe siècle, le chef des Garifunas ou Caraïbes noirs de Saint-Vincent qui, réfugiés dans la jungle des montagnes, ont résisté de 1635 à 1796 à la colonisation esclavagiste française et britannique.

En 1772, une première guerre, menée par Chatoyer, a forcé les Britanniques à signer un traité avec les Garifunas.

En 1795, les troupes de Chatoyer, où s’étaient enrôlés les esclaves marrons de Saint-Vincent, et appuyées cette fois par des commandos guadeloupéens de Delgrès et Massoteau, ont lancé, au nom des idées de la Révolution française, une seconde attaque massive contre les Britanniques.

Chatoyer a été tué au combat le 14 mars 1795. Les Garifunas ont dû capituler en 1796 et les survivants, au nombre de 2000, ont été déportés l’année suivante.

L’histoire de Chatoyer a inspiré la première oeuvre théâtrale écrite, jouée, et produite par et pour des Afro-descendants : Le drame du roi Chatoyer  (The Drama of King Shotaway) de William Brown. Cette oeuvre (depuis perdue) a été créée à l’African Grove de New York en 1823 et le rôle de Chatoyer y était interprété par James Hewlett.

Joseph Chatoyer, oublié de la France, bien qu’il en ait défendu les idéaux, est considéré comme un héros national à Saint-Vincent et les Grenadines. Il est resté le chef spirituel des Garifunas, aujourd’hui installés en Amérique du Sud.

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution