Joseph Galliéni

Joseph Galliéni, originaire d’Italie, est né en 1849 à Saint-Béat (Haute-Garonne). Sorti sous-lieutenant de Saint-Cyr en 1870, il opta pour l’infanterie coloniale.

Après avoir été blessé et fait prisonnier en Allemagne, il servit à La Réunion.

En 1876, lieutenant de tirailleurs sénégalais, il est envoyé à Dakar, affecté à des missions d' »exploration ». En 1880, il impose un protectorat au Mali.

Commandant en Martinique de 1883 à 1886, il repart au Mali pour consolider l’implantation française et se livrant à de terribles représailles à l’encontre des résistants.

De 1892 à 1896, il part coloniser le Tonkin, assisté de Lyautey.

Promu général, il est nommé gouverneur de Madagascar où il arrive le 15 septembre 1896. Il y restera jusqu’en 1905.

D’emblée, Galliéni instaure le travail forcé, arrête et fait déporter la reine, et surtout réprime la résistance malgache à l’occupation française avec une brutalité inouïe : en 8 ans, 500 000 Malgaches sont tués, sur une population de 3 millions. Certains historiens parlent de 700 000 morts. Plus tard, en ricanant, Galliéni reconnaîtra avoir eu « la main un peu lourde ».

Galliéni, raciste invétéré, fait établir une cartographie des « races » pour diviser et organiser le territoire.

Rentré en France en 1905, Galliéni est couvert d’honneurs. Il sera gouverneur militaire de Paris en 1914. C’est lui qui fera envoyer au front les troupes parisiennes en se servant des fameux taxis de la Marne qui semblent avoir fait oublier les horreurs coloniales qui jalonnent la carrière de cet officier, si l’on en juge par le nombre de rues ou d’avenues qui portent son nom en France.

Lors de sa mort, en 1916, Galliéni a eu droit à des funérailles nationales. Il a été nommé maréchal de France à titre posthume en 1921.

 

 

 

Ecrit par

6 Contributions

  1. sangeronimo dit :

    Moi quand j’apprends ce qu’a fait Gallieni aux noirs je me demande si Dieu ne dort pas?!…

  2. Poidouxbleue dit :

    Plus nous connaîtrons, notre Histoire,plus certains noms de nos rues et de nos quartiers disparaîtront de notre environnement ,marqués par notre mépris et notre vindic!
    Plus de rue Galli2ni à FORT-DE-FRANCE

  3. Odette dit :

    En lisant ce qu’a fait Galliéni aux Africains, je me dis que Dieu ne dort pas et qu’il est juste. Un jour, et c’est bientôt, tous les noms des colons nazis disparaitront de nos rues.

  4. joesac dit :

    Ce qu’a fait Galliéni est digne du nazisme. Le crime d’Hitler c’est avoir appliqué en Occident ce qui était généralement admis dans les colonies.

    • Alvinalone dit :

      C’est ça l’hypocrisie a la française ! Comme si Galliéni était différent des nazis. Pourquoi pas des avenues Hitler, Goering ou Hesse puisqu’il y a des avenues Galliéni ?

Ajouter une contribution

Hello. Add your message here.