Jules Ferry et le « droit des races supérieures »

Jules Ferry (28 juillet 1885)

« Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures.  Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l’histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l’esclavage dans l’Amérique centrale, ils n’accomplissaient pas leur devoir d’hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation. »

La réponse de Georges Clémenceau (30 juillet 1885) :

« Races supérieures ! Races inférieures ! C’est bientôt dit. Pour ma part, j’en rabats singulièrement depuis que j’ai vu des savants allemands démontrer scientifiquement que la France devait être vaincue dans la guerre franco-allemande, parce que le Français est d’une race inférieure à l’Allemand. Depuis ce temps, je l’avoue, j’y regarde à deux fois avant de me retourner vers un homme et vers une civilisation et de prononcer : homme ou civilisation inférieure !

C’est le génie de la race française que d’avoir généralisé la théorie du droit et de la justice, d’avoir compris que le problème de la civilisation était d’éliminer la violence des rapports des hommes entre eux dans une même société et de tendre à éliminer la violence, pour un avenir que nous ne connaissons pas, des rapports des nations entre elles. Regardez l’histoire de la conquête de ces peuples que vous dites barbares et vous y verrez la violence, tous les crimes déchaînés, l’oppression, le sang coulant à flots, le faible opprimé, tyrannisé par le vainqueur ! Voilà l’histoire de votre civilisation ! Combien de crimes atroces, effroyables ont été commis au nom de la justice et de la civilisation. Je ne dis rien des vices que l’Européen apporte avec lui : de l’alcool, de l’opium qu’il répand, qu’il impose s’il lui plaît. Et c’est un pareil système que vous essayez de justifier en France dans la patrie des droits de l’Homme !

Je ne comprends pas que nous n’ayons pas été unanimes ici à nous lever d’un seul bond pour protester violemment contre vos paroles. Non, il n’y a pas de droit des nations dites supérieures contre les nations inférieures. Il y a la lutte pour la vie qui est une nécessité fatale, qu’à mesure que nous nous élevons dans la civilisation nous devons contenir dans les limites de la justice et du droit. Mais n’essayons pas de revêtir la violence du nom hypocrite de civilisation. Ne parlons pas de droit, de devoir. La conquête que vous préconisez, c’est l’abus pur et simple de la force que donne la civilisation scientifique sur les civilisations rudimentaires pour s’approprier l’homme, le torturer, en extraire toute la force qui est en lui au profit du prétendu civilisateur. Ce n’est pas le droit, s’en est la négation ! »

 

Ecrit par

7 Contributions

  1. Eric Bouhet dit :

    Le problème c’est l’apprentissage de l’histoire à l’école. Elle est, certainement, la matière scolaire la plus manipulée qui soit depuis toujours et un peu partout.
    Quant à la classification des humains selon des critères physiques et culturels, il s’agit de la théorie la plus ridicule et la plus stupide que l’on puisse imaginer. Je conseille la lecture de « la mal mesure de l’homme » de Stephen Jay Gould.
    Je suis « blanc » ( en fait rouge avec les coups de soleil, bleu avec le froid et gris quand je suis malade) et en plus ma famille est originaire du sud de Poitiers et les Arabes étant montés jusque la à une certaine époque, je suis en droit de me demander si grand-mère n’as pas fauté !
    Alors Jules peut dire ce qu’il veut moi c’est Georges que j’aime.

  2. ABOKI dit :

    Le racisme c’est le fort des esprits faibles.

  3. Joss Rovélas dit :

    Oui ce raciste négrophobe, artisan acharné d’une politique coloniale vis à vis des pays du sud est un des idéologues de l’impérialisme français et de la Françafrique.

    C’est l’homme adulé par la gauche, idolâtré même par l’actuel président François Hollande au point qu’il a envoyé un message fort quelques jours après son élection en 2012 en lui rendant bruyamment hommage avec Vincent Peillon, Manuel Valls et Christiane Taubira.

    • Job dit :

      Il est idolâtré par les gens de gauche et de droite, dès lors qu’ils sont jacobins.
      Ces mêmes gens n’ont pas hésité à écraser les cultures des composantes de l’Hexagone !

  4. Michel Dias dit :

    « Race » supérieure? Les Européens sont bien obligés aujourd’hui de cohabiter avec la « race » qu’ils déclaraient hier inférieure.

    Hé oui: même en Allemagne, il y a des Africains. Bien des Allemands d’aujourd’hui se mélangent.

    Et ce n’est qu’un début.

  5. Nadine Fidji dit :

    Jules Ferry ? Idéologie fasciste à l’état pur, jamais condamnée par les Français. Une ignominie quand on sait que des peuples entiers ont été exterminés au nom de leur prétendue infériorité.

  6. Joss Rovélas dit :

    Régulièrement en ce 21e siècle toute la société française – gauche, droite, extrême-droite, enseignants et syndicats compris – encensent ce triste et médiocre personnage qu’est Jules Ferry. Un peu le même traitement de faveur que pour le dictateur négrophobe Napoléon Bonaparte.

    Ce pays est malade de sa croyance en sa supériorité parce que selon ses élites il est « blanc » et appartient à un continent – l’Europe – et à une civilisation supérieurs.

Ajouter une contribution

Exigeons une maison pour les noirs de France ! Signez / Faites signer la pétition !
Hello. Add your message here.