Le mystère des origines de George Sand

Il y a une part de mystère dans les origines de George Sand  (Aurore Dupin) que n’ont jamais soulevée ses biographes. Du côté paternel, elle est censée descendre de Maurice de Saxe, un antiraciste notoire.

Cette part de mystère est liée d’abord aux portraits et aux photographies représentant George Sand avec son épaisse chevelure bouclée, pour ne pas dire crépue et des traits d’Afro-descendante.

Le mystère pourrait s’expliquer par la mère de George Sand, Sophie Delaborde, connue pour avoir eu une vie assez libre et qui vécut en Italie avec un officier d’intendance, Claude Colin. En 1801, elle quitta Colin pour Maurice Dupin, qui est considéré comme le père de George Sand et qui est en tout cas son père légal.

Maurice Dupin

Maurice Dupin, le père officiel de George Sand

 

Georges Lubin, le principal biographe de George Sand, a eu tort de ne jamais s’intéresser a ce Claude Colin. S’il l’avait fait, il aurait découvert que Colin avait été officier dans la Légion franche des Américains et du Midi, fondée par le chevalier de Saint-George et Julien Raimond, corps franc dont la particularité était d’être formé en grande partie d’Afro-descendants. Claude Colin l’était-il ? C’est très possible. Colin pouvait-il être le père biologique de George Sand ? C’est également possible, au regard de la chronologie.

Une chose est sûre : Sophie Delaborde fut écartée par la grand-mère paternelle officielle de George Sand qui désapprouvait le mariage de son fils. Quant au père officiel, Maurice Dupin, il joua un rôle dans la libération du général Dumas, captif à Tarente. De ce fait, George Sand et Alexandre Dumas restèrent toujours amis et complices.

Sophie Delaborde

Sophie Delaborde, la mère de George Sand

Ecrit par

3 Contributions

  1. CINTAS dit :

    Bonjour, Sans Histoire de ma vie Georges Sand parle de son père et de mon aïeul Louis-Julien Clarchies (musicien) lui-même (comme par hasard de descendance afro) et ami de Marie-Aurore de Saxe mère et de Maurice Dupin , voici un extrait : Maurice Dupin était soldat ; il était aussi musicien. Il se piqua d’écrire des morceaux pour violon, dont une contredanse, qui fut jouée en 1802 lors d’un important événement mondain dans l’un des salons les plus en vue de la société parisienne, chez Madame de la Briche.Or cette contredanse fut remarquée. L’illustre (alors!) Louis-Julien Clarchies, dit Julien (1769-1824) qui fut, dit-on, le premier à donner de l’élégance et de la grâce aux contredanses, voulut même la faire publier dans le prochain recueil des siennes. C’est en tout cas ce qui ressort d’une lettre de Maurice Dupin à sa mère. Mais la même lettre signale aussi que la contredanse plut beaucoup à Madame de Berenger (mère) : madame de Bérenger veut que je l’intitule l’Élisa qui est le nom de sa bru.
    Je pense sincèrement que Georges Sand a des descendances afro de part sa couleur de peau, ses cheveux, son côté artiste, sa liberté …..Cordialement

Ajouter une contribution