Le sexe des Africains et les Afro-descendants

De toutes les rumeurs dénigrantes répandues par les racistes et les esclavagistes européens et qui continuent à être colportées, celle de la sexualité des Africains et des Afro-descendants – supposée « bestiale » ou en tout cas particulière- démontre que le racisme se porte bien.

Ces rumeurs font généralement un lien proportionnel entre la taille des organes génitaux, féminins et masculins, et les « performances » sexuelles.

Il est assez évident que les appétits sexuels – pas plus que les comportement sexuels – n’ont rien à voir avec la taille des organes génitaux qui varient selon les individus et non selon leur origine. Encore moins selon la couleur de la peau.

La question de la taille du sexe des Africains et des Afro-descendants, dont les racistes européens, à l’époque où la sexualité était un tabou, ont décidé qu’il serait particulièrement développé, a ainsi été un prétexte pour tenter de prêter aux Africains une libido inacceptable.

De ce fait, dans l’esprit des colons et des négriers, les Africains ou Afro-descendants étaient des violeurs en puissance. Quant aux Africaines ou Afro-descendantes, les violer, c’était leur rendre service.

La question mérite d’être retournée. Le vrai problème n’est pas la sexualité ou le sexe des Africains ou des Afro-descendants mais plutôt l’obsession maladive et durable de certains Européens quant à la sexualité des Africains ou des Afro-descendants.

Le lien entre le racisme et les névroses sexuelles qui l’alimentent à été démontré depuis longtemps.

 

Ecrit par

1 Contribution

  1. Béatrice Pauleau dit :

    Merci les endoctrineurs sionistes !

Ajouter une contribution