Les Afro-descendants de la Réunion

Les Afro-descendants de la Réunion sont localement appelés les « Cafres » et représenteraient environ 45 % de la population soit 378 000 personnes.

Les autres habitants sont d’origine européenne, indienne, extrême-orientale.

Inhabitée, mais connue dès le Moyen Âge des navigateurs arabes, utilisée comme escale par les Portugais au 16e siècle, puis par la compagnie des Indes, La Réunion (à l’origine « Mascareigne ») n’a véritablement été peuplée qu’à partir de 1710 par des colons français à partir du port de Saint-Paul.

La culture du café ayant été supplantée par celle de la canne à sucre, des Malgaches et Africains furent alors déportés et mis en esclavage dans ce qui s’appelait alors l’île Bourbon.

Ce sont presque exclusivement des enfants afro-descendants de la Réunion qui furent déportés dans la Creuse , dans la Lozère et dans le Gers, dans le cadre du Bumidom, de 1963 à 1982.

Ecrit par

2 Contributions

  1. L’Ile de la Réunion a toujours été habitée par des Proto-Vazimba, des Lémuriens-Proto-Hommes qui fondirent La Lémurie. L’Ile de la Réunion a une histoire Pré-Historique, les Bantou sont parvenues sur cette ile comme ils sont parvenues sur Madagascar, avant que les chinois, les arabes, les portugais, les espagnoles et les militaires français s’intéressent à elle. C’est pourquoi toutes formes de squelettes encore présent de nos jours sont tous détruites. L’Ile de la Réunion a toujours été habitée et non une ile déserte…

  2. Floup dit :

    Ne pas oublier les populations malgaches qui sont le terreau de la population esclavagisée sur l’île, et préciser que la population indienne est tamoule. Il y a eu de grands brassages ethniques qui donnent aujourd’hui des malbars, z’oreilles, etc. Il y aussi eu des Chinois, en nombre moindre.
    Les Afro-descendants de la réunion sont pour l’écrasante majorité issue de Madagascar, des Comores ou Mayotte.

Ajouter une contribution

Hello. Add your message here.