Les Séminoles noirs

Les Séminoles noirs ou Black Seminoles (le mot semble dérivé de l’espagnol cimarron,qui désigne les esclaves fugitis) sont les descendants des esclaves marrons des Caroline du Sud et de Géorgie – souvent des Gullah – qui, dès le 17e siècle se réfugièrent dans le désert de Floride, sous autorité espagnole, se mêlant aux Amérindiens – des Creeks – également réfugiés dans cette région pour fuir la colonisation.

L’immigration des marrons en Floride était encouragée par les autorités espagnoles qui y voyaient un moyen d’endiguer les visées expansionnistes britanniques.

Les Espagnols organisèrent  en milice certains Black séminoles de la région de Saint-Augustine. Les marrons fondèrent en 1738 la ville de Fort Mose, qui fut, avec Palmarès, l’une des premières villes « noires » libres d’Amérique.

 

 

 

Ecrit par

1 Contribution

  1. Joss Rovélas dit :

    Décidément il y en a des infos qui attestent de la résistance et des résistances croisées qui ont jalonné l’histoire de l’esclavage des Africains et ses conséquences jusqu’à ce jour.

    Mais il semble que ce genre d’ infos soient plus accessible aux USA que dans les de lieux de déportation et d’esclavage que sont les colonies françaises (Outre Mer).

Ajouter une contribution