Les Sidis

Les Sidis (Siddis, Siddhi, Makrani) sont des citoyens de l’Inde (pour certains du Pakistan) dont les ancêtres sont venus d’Afrique entre le VIIe siècle avant J.C. et le XIIe siècle après J.C. Les Sidis présentent la particularité d’avoir vécu de manière relativement autonome et d’avoir ainsi préservé leurs cultures d’Afrique du sud-est (principalement bantoues).

La plupart sont musulmans, mais certains Sidis sont hindouistes ou catholiques.

Certains ancêtres des Siddis sont venus volontairement d’Afrique comme soldats ou marchands. D’autres ont été déportés comme esclaves par les Arabes puis les Portugais. Ceux-là se sont échappés,  formant des communautés de marrons ou ont été affranchis.

On estime les Sidis à environ 50 000 personnes réparties entre Karnataka, Gujarat et Hyderabad en Inde et à Makran et Karachi au Pakistan.

Leur musique traditionnelle et leurs danses sont réputées.

Parmi les Sidis remarquables : Malik Ambar, au 16e siècle, auquel furent confiées d’importantes fonctions politiques. Au 18e siècle, Zamor, le page de Madame Du Barry.

 

bibliographie :

Harris, J.E. . The African Presence in Asia: Consequences of the East African Slave Trade 1971

Ketaki Sheth A Certain Grace: The Sidi, Indians of African Descent by , album photo, 2013

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution