L’idée d’afro-descendant : une arme politique redoutable

Qu’est-ce qu’un Afro-descendant ? Une personne née hors d’Afrique, mais ayant des ancêtres nés en Afrique subsaharienne en nombre suffisamment important pour que cela ait une incidence sur l’apparence ou la culture de cette personne.

Pour que les ancêtres nés en Afrique subsaharienne aient une incidence sur l’apparence, (le phénotype) d’une personne, il faut qu’ils représentent plus de 6,25 % du total des  ancêtres (1/16e ou 4 générations). En-deçà, l’ascendance n’est évidemment pas décelable. Mais une ascendance subsaharienne infime peut néanmoins avoir une importance culturelle.

On pourrait dire, pour simplifier, quun Afro-descendant est une personne dont un des grands parents au moins a ou avait un phénotype pouvant évoquer l’Afrique subsaharienne.

La notion d’afro-descendant est politiquement utile dans la mesure où elle permet d’éviter l’écueil de la « race » qui est un concept vicieux, purement colonial et esclavagiste. Elle permet d’intégrer des gens – plus nombreux qu’on ne le pense – qui peuvent être vus dans les pays occidentaux comme « blancs » mais qui se sentent profondément solidaires – du fait de leurs origines – avec ceux qui sont perçus comme « noirs ».

La notion d’Afro-descendant a également l’avantage d’évoquer immédiatement l’histoire coloniale et esclavagiste, avec toutes les conséquences que cela peut avoir pour les anciens pays coloniaux et esclavagistes.

Autrement dit : un Afro-descendant est ce qu’il est non pas à cause d’un phénotype, mais du fait de son histoire. S’il a la chance de le comprendre, il a déjà fait un cheminement spirituel et politique considérable.

 

 

Ecrit par

1 Contribution

  1. Félix-Edmond dit :

    C’est l’histoire, mon histoire, qui a fait de moi ce que je suis.

Ajouter une contribution