L’offensive du Chemin des Dames

Le 16 avril 1917, 15 000 tirailleurs sénégalais – combattants issus de l’Afrique occidentale français plus d’une fois recrutés sous la contrainte- furent engagés dans l’offensive du Chemin des Dames (Aisne) par le général Mangin, sous les ordres du général Nivelle qui avait recommandé « de ne pas ménager le sang noir pour garder un peu de blanc ».

Malgré une préparation d’artillerie insuffisante, les tirailleurs sont lancés à l’attaque des crêtes du Chemin des Dames.

1400 tirailleurs trouvent la mort au cours de la première journée, notamment dans l’attaque du mont des Singes où ils furent accueillis à la mitrailleuse.

Le général Mangin reçut ce jour là le surnom de « broyeur de noirs ».

 

Ecrit par

1 Contribution

  1. abdillahi ismael dit :

    Il y avait également présent le premier bataillon de tirailleurs somali ,recrutés de la cote française de somali,en Afrique de l’est(actuellement Djibouti), parmi lequel il y avait mon propre grand-père maternel, qui une fois la guerre fini , était affecté au service des soins des armées ou il fut infirmier militaire. Il y avait eu beaucoup , beaucoup de mutilés et de blessés parmi les bataillons étrangers , qui souvent étaient à première ligne.

Ajouter une contribution