Louis de Noailles

Déshonorant une famille bien connue et qui se glorifie de ses ancêtres, Louis de Noailles (vicomte Louis-Marc-Antoine de Noailles) s’est illustré, pendant la révolution haïtienne, par des crimes racistes et génocidaires d’une férocité dépassant l’imagination. Des crimes dignes des pires exactions de la Waffen SS, mais qu’une certaine France préfère passer sous silence.

C’est pourtant le vicomte de Noailles, député aux Etats-Généraux, qui avait proposé l’abolition des privilèges lors de la fameuse nuit du 4 août 1789. Il se fit également remarquer en évitant à Marie-Antoinette d’être lynchée après la fuite manquée de la famille royale arrêtée à Varennes (juin 1791). Général, mais suspecté d’être contre-révolutionnaire, Noailles émigra en 1792. Il ne rentra en France qu’après que Bonaparte se fut emparé du pouvoir. En 1802, il obtint de servir sous les ordres de son ami Rochambeau, issu d’une famille non moins illustre et nommé capitaine général de Saint-Domingue.

Révélant alors sa vraie nature, Noailles bascula dans la barbarie négrophobe et prit une part essentielle dans le génocide engagé contre la population haïtienne, utilisant des procédés innovants, tels notamment le gazage au soufre dans les cales de bateaux.

C’est Noailles qui se chargea, pour le compte de Rochambeau, d’aller chercher à Cuba des chiens qui furent dressés à « manger du nègre » vivant. Pour le dressage, on se servit de malheureux civils qui étaient jetés en pâture aux animaux affamés, après les avoir éventrés pour que les chiens soient excités par l’odeur du sang.

chiens

Les molosses ainsi dressés furent utilisés dans les combats contre les Haïtiens, mais ils se jetaient sur tous les blessés et les dévoraient, sans se préoccuper de la couleur de leur peau.

Noailles dut se rendre aux Britanniques le 30 novembre après la défaite du corps expéditionnaire de Napoléon à Vertières.

Blessé en tentant de s’échapper avec des esclavagistes français, il réussit à atteindre Cuba – là où il était allé chercher les chiens – mais il mourut.

Le portrait de Noailles, présenté comme un glorieux héros, est exhibé dans la galerie des batailles du château de Versailles et son nom est gravé sur l’arc de Triomphe.

 

Ecrit par

1 Contribution

  1. Danielle Delmas dit :

    Son cœur est dans l église de Noailles en Corrèze…

Ajouter une contribution

Ven 10 mai 2019 17 h 30 Paris pl. Gén Catroux commémoration esclavage évt Facebook
Hello. Add your message here.