Nicolas Canteloup et le génocide rwandais

Le 5 février 2014, l’humoriste français Nicolas Canteloup, imitant Julien Courbet (un animateur spécialisé dans les conflits de voisinage) a plaisanté à l’antenne d’Europe 1 sur le génocide rwandais, suscitant les réactions indignées de certaines associations.

Le CSA a été saisi par le CRAN.

Ce qui pose problème, c’est que la mise en perspective de ce sketch avec la polémique de janvier 2014 stigmatisant l’humoriste Dieudonné dans laquelle s’était fortement impliqué le ministre français de l’Intérieur.

D’ailleurs Cantloup (ce qui lui vaut sans doute d’être mis en cause) a fait une allusion assez subtile à cette affaire en évoquant la nouvelle règle imposée selon lui aux humoristes en 2014 : la nécessité de s’excuser : « Une vanne, une excuse. »

Ainsi est-on endroit de se poser une question importante : si Canteloup peut rire d’un génocide, tous les humoristes peuvent-ils rire de n’importe quel génocide?

Nicolas Canteloup et le génocide rwandais sur Europe 1 le 5 février 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution