Quand l’Espagne et le sud de la France étaient nègres

Du 5è siècle jusqu’en 711, l’Espagne relève des Wisigoths, un peuple germanique converti au christianisme au 6e siècle.

L’été 711, le gouverneur de Tanger, Tariq Ibn Ziyad, débarque d’Afrique avec 12000 maures, des hommes à la peau sombre.

En 732, la plus grande partie de la péninsule ibérique et une partie de la France est sous le contrôle des musulmans qui – lancés au delà des Pyrénées à la conquête du royaume des Francs – sont vaincus à Poitiers et doivent refluer vers le sud de la France. La région de Narbonne et Montpellier (la Septimanie) restera occupée jusqu’en 759, date à laquelle elle sera reprise par les Francs.

À cette époque sont également musulmanes, outres les Baléares, la Sicile, la  Sardaigne et la Corse (d’où le drapeau de cette île représentant un maure, c’est -à-dire un nègre).

Malgré une lente reconquête chrétienne (la Reconquista), lancée depuis le royaume des Asturies, et qui permet de chasser les musulmans du Portugal dès 1249, l’Espagne va rester partiellement musulmane jusqu’en 1492, date charnière à laquelle le royaume de Grenade est vaincu, où les chrétiens de la péninsule ibérique, recherchant la route des Indes, découvrent un nouveau monde et explorent l’Afrique, où les juifs refusant de se convertir sont chassés d’Espagne, où vont s’imposer les lois de la « pureté du sang ».

Les hommes au « sang pur » seront ceux qui pourront justifier, après une longue enquête, leur aptitude à occuper des fonctions dirigeantes, en prouvant qu’ils sont des chrétiens de souche, dépourvus de toute ascendance maure ou juive.

On peut considérer que c’est à partir de cette date que commence la période que, dans les livres d’histoire, on appelle « Les temps modernes », mais dont on ne dit jamais qu’ils se caractérisent principalement par la disparition de la prépondérance nègre au sud de l’Europe, par l’invention du racisme, par la mise en esclavage des Africains.

 

 

Ecrit par

3 Contributions

  1. Les envahisseurs maures ont profondément modifié le paysage socio-culturel des pays de l’Europe du Sud qu’ils ont envahis et marqué les esprits ! Le métissage a fait son apparition, et certaines régions, certaines personnes, ne le supportent pas. Mais il laisse des marques invisibles dans le génotype des individus. La culture barbaresque a aussi laissé des traces et des traumatismes, et une réaction épidermique, négative ,dont l’homme d’aujourd’hui se défend, mais qui est réelle.

  2. Congo Mfoa dit :

    Cette page est très intéressante. La France et l’Espagne sont les deux seuls pays occidentaux à avoir codifié l’esclavage. Une loi terrible, horrible et foncièrement inhumaine, faisant de l’Africain un sous-homme, un moins que rien, une bête de somme.

    Les comportements européens vis-à-vis des Africains ou des Afro-descendants, au XXIeme siècle, sont le reflet de ces deux livres abominables.

    Il faut les lire et les relire afin de ne jamais oublier les atrocités barbares de la « blanchitude ».

    • Tous les pays européens s’unissaient entre-eux pour ce faire et en même temps s’entre-déchiraient pour avoir la meilleure part . Mais,question de mémoire, il y avait La Hollande , le catalyseur de la traître des Noirs , pays qui a été le plus cruel envers les esclaves .C’est elle qui promulguait les lois pour mieux régir l’esclavage. Et , il y en avait d’autres…

Ajouter une contribution

Hello. Add your message here.