Samuel A. Cartwright

Samuel Adolphus Cartwright est un médecin raciste né le 3 novembre 1793 en Virginie. Il exerça dans les États esclavagistes du Mississipi et de Louisiane.

S’étant convaincu, à la suite d’un voyage en Europe, qu’il existait un complot ourdi contre la prospérité américaine qui reposait – croyait-il – sur la culture du coton et l’esclavage, il commença à publier.

Durant la guerre de Sécession, il rejoignit les Confédérés (Sudistes).

Il est principalement connu pour avoir inventé deux prétendues maladies mentales, selon lui propres aux Afro-Américains et en particulier aux esclaves :

La drapétomanie (drapetomania), du grec drapétès, fuite, et mania, folie, qui expliquerait l’envie qu’ont les esclaves de prendre la fuite.

Et la dysaesthesia aethiopica (trouble africain de la sensibilité) qui rendrait compte du fait qu’ils n’aient pas envie de travailler. Les symptômes en étaient, selon Cartwright : l’hébétude et l’insensibilité de l’épiderme. Le fouet était bien entendu l’une des thérapies préconisées par le docteur.

Samuel A. Cartwright est mort le 2 mai 1863 à Jackson (Mississipi).

Ses thèses racistes et pseudoscientifiques donnèrent lieu à de nombreuses railleries, notamment de la part des Nordistes.

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution