Scott Joplin (1868-1917)

Scott Joplin, l’un des plus grands compositeurs d’origine africaine et probablement l’un des plus grands compositeurs américains est né en 1868 au Texas (USA) de parents pauvres mais tous deux musiciens amateurs (son père jouait du violon et sa mère du banjo).

Scott Joplin étant fasciné par le piano, qu’il a probablement découvert dans une maison où sa mère faisait le ménage, son père, employé aux chemins de fer, comprenant les dons de son fils, réussit à lui en offrir un et à lui payer des cours particuliers.

Vers l’âge de 20 ans, après avoir voyagé dans le Missouri Joplin commence une carrière de musicien professionnel. D’abord comme cornettiste.

Il travaille ensuite comme pianiste dans des clubs et publie une première oeuvre en 1895 : Please say you will (S’il te plaît, dis oui).

En 1899, Joplin compose la pièce qui lui vaudra la gloire : Maple leaf rag (la feuille d’érable).

Dès lors Joplin devient la figure majeure d’un nouveau genre de musique syncopée : le ragtime.

Les compositions et les publications s’enchaînent.

Installé à Saint-Louis (Missouri), Joplin compose The Entertainer (l’artiste).

Après un séjour à Chicago, Joplin s’installe en 1908 à New York et travaille à des partitions classiques et à deux opéras qui ne seront jamais joués de son vivant pour cause de racisme. Le premier a été perdu. Le second, Treemonisha, sera enfin monté en 1972 à Atlanta, 55 ans après la mort de Joplin, qui s’éteignit à New York en 1917, après avoir perdu la raison.

On a dit que Joplin, outre ses talents de compositeur, le plus grand pianiste de son époque.

La musique de Joplin a été révélée au grand public en 1973 par la bande originale du film The Sting (l’arnaque)

Vidéo : un extrait du Final de Treemonisha

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution

23 mai 2017 hommage victimes esclavage colonial place gal-Catroux Paris 17e à 18 h
Hello. Add your message here.