Sékou Touré (1922-1984)

Ahmed Sékou Touré (il se dira petit-fils de Samory Touré, qui avait résisté à l’invasion française de 1882 à 1898) est né à Farannah (Guinée).

Fonctionnaire aux PTT, Sekou Touré doit sa promotion au syndicalisme. En 1945, il est secrétaire général du syndicat des postiers de Guinée et participe au rassemblement démocratique africain, organisation favorable à la décolonisation.

Élu en 1956 député à l’Assemblée nationale française et maire de Conakry, Sékou Touré, pour engager les hostilités, fait en sorte que De Gaulle soit hué lors de sa visite en Guinée.

En 1958, les Guinéens rejettent tout partenariat avec l’ancienne colonie et obtiennent l’indépendance immédiate. Sékou Touré devient président de la Guinée et y impose une politique d’inspiration marxiste et panafricaniste.

Jacques Foccart aurait multiplié les opérations secrètes de déstabilisation contre Sékou Touré, notamment en inondant le pays de faux billets, en formant en France des « opposants » ou faisant accuser Sékou Touré, à l’occasion de campagnes de presse, d’être un dictateur sanguinaire.

Le fait que Sékou Touré ait nommé comme conseiller personnel, en 1969, Stokely Carmichael, figure des Black Panthers, et théoricien du « racisme institutionnel », n’arrangea évidemment pas les choses.

Les relations entre la France et la Guinée ne seront normalisées qu’en 1978, après 20 ans d’hostilités larvées.

 

 

 

Ecrit par

3 Contributions

  1. Ben Busser dit :

    Ahmed Sekou Toure ? Un excellent défenseur de la liberté. Il a milité pour l’indépendance de son pays, contre l’apartheid. Malgré le camp de Boiro de sinistre mémoire, il fut un grand artisan du panafricanisme. Il a su lutter contre l’appareil de Foccart. Il fut élu de son pays pendant la IVe République en France .

  2. Stanley dit :

    Comme d’habitude, la plupart des écueils sur le chemin de l’émancipation du tiers-monde proviennent des colonisateurs ou des impérialistes.

  3. J’ai eu l’honneur de lui serrer la main à Conakry en 1980.

Ajouter une contribution

Sam. 4 fév. 2017 commémoration abolition esclavage place général-Catroux Paris 17e à 18 h
Hello. Add your message here.