Séphora

Dans la Bible ( L’Exode ) il est écrit que Moïse, ayant fui l’Égypte, se trouvait au nord-ouest de la péninsule arabique. Là il défendit des bergères et il épousa l’une d’elles, Séphora (ou Tsipporra).

Séphora était une Koushite c’est à dire une Africaine. Cette précision est donnée incidemment (preuve que cela n’avait pas une grande importance) mais très clairement dans Nombres XII.

« Myriam parla avec Aaron contre Moïse, à propos de la femme koushite qu’il avait prise (car il avait pris une femme koushite). »

C’est pourquoi elle est généralement représentée, dans la tradition classique, comme une femme à la peau sombre. C’est le cas dans le tableau du Flamand Jacob Jordaens qui date de 1640 environ et qui est conservé à la Rubenshuis (maison de Rubens) à Anvers (Belgique).

Si la femme de Moïse était une Africaine, on voit à quel point le mythe de Cham (inventé par des commentateurs racistes et répété par les ignorants) est absurde aussi bien que toutes les tentatives pour fonder le racisme sur le texte biblique.

Ecrit par

2 Contributions

  1. Mura dit :

    Et si Moïse n’avait carrément jamais existé ?
    Nous savons que les égyptiens ont gravé leur histoire sur la pierre, et pourtant aucune trace d’un certain Moïse, ni de l’exode.
    Et si tout cela n’étaient que des légendes ?
    Des histoires copiées et remodelées des civilisations bien plus anciennes ?
    N’oublions pas que l’Ancien Testament a était écrit par des juifs et pour des juifs. Pourquoi l’auteur de cet article s’acharne autant sur ceux qui s’interrogent sur l’histoire (ou mythe) de Cham ?

  2. Moise dit :

    Je vous rappelle que MOUSSA était bel et bien NOIR.

    Comment aurait-il pu etre élevé à la cour du Pharaon s’il était différent d’eux ?

Ajouter une contribution