Severiano de Heredia (1836-1901)

Severiano de Heredia, né à La Havane (Cuba), est apparenté aux deux poètes homonymes José-Maria de Heredia (l’un cubain, l’autre français).

Arrivé à Paris à l’âge de 10 ans, il fit de bonnes études, notamment au lycée Louis-le-Grand.

Confortablement installé dans le 17e grâce à la fortune de son père, il était très actif dans les milieux maçonniques. Il fut initié en 1866 à la loge l’Étoile polaire du Grand Orient de France.

Heredia obtint la nationalité française en 1870 et, entamant une exceptionnelle carrière politique, fut élu conseiller municipal de Paris trois ans plus tard.

En 1879, Heredia fut élu président du conseil municipal de Paris, une fonction équivalente à celle de maire de Paris (qui n’existait pas à l’époque et ne fut rétablie qu’en 1975).

Élu député en 1881, Heredia fut, en 1887, avec le portefeuille des Travaux publics dans le gouvernement Rouvier,  le premier Afro-descendant à entrer dans un gouvernement français. À ce poste, il s’illustra pour réduite la durée de la journée de travail des enfants de moins de 12 ans.

L’esprit qui devait suivre l’exposition coloniale de 1886 mit un terme à sa carrière politique en 1889. Hérédia se consacra à la littérature.

Depuis sa mort, survenue rue de Courcelles le 12 février 1901, il repose au cimetière des Batignolles  (division 8, ligne 1, n° 39).

En 2013, Bertrand Delanoë, maire de Paris, a voulu qu’une rue du 17e arrondissement porte le nom de nom de Severiano de Heredia.

Ce voeu devait être exaucé le 5 octobre 2015, à 14 h 30, date d’inauguration par Anne Hidalgo, maire de Paris, de la rue Severiano de Heredia,au niveau du 24 boulevard Péreire (17e).

 

 

 

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution

Sam. 4 fév. 2017 commémoration abolition esclavage place général-Catroux Paris 17e à 18 h
Hello. Add your message here.