Sylvette Cabrisseau

Sylvette Cabrisseau, jeune Antillaise de 20 ans, ne passa pas inaperçue lorsqu’en 1969 elle apparut sur les écrans de la Deuxième chaîne (depuis France 2) de l’ORTF (France télévisions) qui venait de la recruter comme speakerine.

Son rôle était d’annoncer les programmes.

L’ORTF reçut quelques lettres indignées de téléspectatrices et de téléspectateurs  qui s’offusquaient de l’intrusion d’une « négresse » dans leur salle à manger ou leur salon par tube cathodique interposé. Mais tout le monde finit pas s’habituer à cette nouvelle venue et à ne plus faire attention à la couleur de sa peau.

La carrière de Sylvettte Cabrisseau fut assez brève, l’ORTF n’ayant pas apprécié, paraît-il, qu’elle pose dénudée dans un magazine masculin.

Il faut se souvenir qu’on avait reproché, à la même époque, à une speakerine d’avoir montré ses genoux.

Après avoir enregistré quelques disques et signé quelques romans policiers, l’ancienne speakerine – qui ne fait plus parler d’elle – se serait mariée et vivrait à Londres.

 

Ecrit par

Pas de contribution

Ajouter une contribution